Nouvelles



Flash nouvelles

| 21 juillet 2016 |

Hâtez-vous de vous inscrire afin de bénéficier du coût très avantageux avant le 15 août ( formulaire d’inscription ). Pour les détails d’ici l’événement, visitez notre site  ( http://www.caquebec.ca/fr/evenements/colloque/ ) 

2.  Aéroport de Saint-Augustin - contrat

Le ministère des Transports du Québec a octroyé récemment un contrat au montant de 1,1 million$ à la compagnie Barrette & Fils Ltée d’Alma, pour la mise à niveau du balisage lumineux à l'aéroport de Saint‑Augustin sur la Basse‑Côte‑Nord.

3.  Aéroport de Saint-Jean-sur-Richelieu – protocole d’entente

La Ville de Saint-Jean a signé le mois dernier un protocole d'entenre avec l'Association des pilotes et propriétaires de hangars de St‑Jean‑sur‑Richelieu Inc. pour la gestion de certaines activités à l'aéroport municipal, au montant de 129 600,00 $. 

4.  Aéroport de Roberval et NAV Canada

Selon le journal Le Quotidien du 15 juillet, « NAV Canada poursuivra l'entretien des systèmes d'approche aux instruments de l'aéroport de Roberval. Un soulagement pour les responsables locaux.

C'est la précision apportée dans un courriel, dont Le Quotidien a obtenu copie, par le gestionnaire national et responsable des relations avec les médias de NAV Canada, Ron Singer.

On y rappelle que les aéroports qui offrent une liaison aérienne régulière et un service d'observations météorologiques destiné à l'aviation ne sont pas affectés par la mesure de réduction de services pour les outils d'aide à la navigation, ce qui est le cas pour l'aéroport de Roberval.

Le directeur des installations aéroportuaires, Dany Jacques, admet avoir mal interprété le premier avis émis par NAV Canada, d'où l'inquiétude exprimée plus tôt cette semaine. Le coût du transfert de l'entretien et de la mise à jour des systèmes d'approches aux instruments aurait pu atteindre plusieurs dizaines de milliers de dollars annuellement. »

5.  NAV Canada – diminution des tarifs

NAV Canada a annoncé récemment « sa décision de procéder à des révisions de tarifs qui réduiront les redevances de 7,6 % en moyenne, ce qui représente une économie d’environ 100 millions de dollars pour l’exercice 2016‑2017, soit du 1er septembre 2016 au 31 août 2017.

Les révisions des redevances ont été soumises au processus de consultation, qui a débuté en avril. Elles comprennent des modifications aux tarifs de base pour tous les services de navigation aérienne de façon continue de même que l’introduction d’une réduction additionnelle des tarifs sur une base temporaire pour une période d’un an. 

La réduction moyenne de 7,6 % qui sera appliquée au cours de l’exercice de 2016‑2017 résulte de l’effet combiné des modifications apportées aux tarifs de base et de la réduction temporaire. En plus des économies anticipées de 100 millions de dollars pour l’exercice 2016‑2017, les clients profiteront des économies de près de 50 millions de dollars prévues pour 2017‑2018, lorsque la réduction temporaire ne sera plus en vigueur. » 

6.  Air Transat – un autre prix

Pour la cinquième année consécutive, Air Transat a été reconnue meilleure ligne aérienne vacances en Amérique du Nord lors de la remise de prix des World Airline Awards de Skytrax. Tous les ans, des passagers du monde entier déterminent les gagnants dans le cadre du plus important sondage de satisfaction à l'égard des compagnies aériennes, qui est d'ailleurs devenu une référence mondiale.

Les World Airline Awards ont été créés en 1999 lorsque Skytrax a instauré le premier sondage mondial mesurant la satisfaction des passagers de compagnies aériennes. Se déroulant pendant plus de 10 mois et dans 160 pays, le sondage recueille les évaluations des voyageurs interrogés sur l'offre de 280 compagnies aériennes. Le classement des compagnies aériennes est établi en fonction de l'évaluation de 40 critères qui vont de l'embarquement au service du personnel en passant par le confort des sièges. Cette année, l'enquête a recueilli l'avis de plus de 19 millions de passagers dans le monde entier. 



Flash nouvelles

| 19 juillet 2016 |

Hâtez-vous de vous inscrire afin de bénéficier du coût très avantageux avant le 15 août ( formulaire d’inscription ). Pour les détails d’ici l’événement, visitez notre site  ( http://www.caquebec.ca/fr/evenements/colloque/ ) 

2.  Aéroport desÎles de la Madeleine - investissements

Le 12 juillet dernier, M. Marc Garneau, ministre des Transports du Canada, a annoncé « des investissements importants pour des travaux de mise à niveau à l’aéroport, ainsi qu’au port de Cap‑aux‑Meules, aux Îles‑de la Madeleine. Le gouvernement du Canada s’est engagé à investir près de 26 millions de dollars pour ces travaux visant à maintenir des conditions sécuritaires d’exploitation de ces installations insulaires.

Les projets aéroportuaires comportent trois volets, soit la rénovation de l’aérogare, le repavage de la piste principale, des voies de circulation et de l’aire de trafic, ainsi que la mise aux normes du garage.

Les travaux de repavage devraient débuter à la fin de l’été. Ceux de l’aérogare devraient débuter cette année et s’échelonner sur deux ans, tandis que la reconstruction du garage est prévue en 2017. » Le coût total de ces projets n’est pas précisé.

3.  Aéroport de Kangiqsualujjuaq - contrat

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a octroyé le mois dernier un important contrat au montant de 5,2 millions$ à la compagnie FCNQ (Fédération des coopératives du Nouveau-Québec) Construction Inc. de Baie d’Urfé, pour les travaux d’élargissement et de rechargement de la piste, de réfection du balisage et de corrections à la route d'accès, à l'aéroport de Kangiqsualujjuaq.

4.  Aéroport de Salluit - contrat

Également, le MTQ a octroyé le 30 juin dernier un contrat de 6,1 millions$ à la compagnie Les Constructions Pépin & Fortin Inc. de Saint‑Christophe‑d'Arthabaska, pour les travaux d’agrandissement et de réaménagement de l'aire de trafic et du socle, de réfection du balisage et de l'éclairage de l'aire de trafic à l'aéroport de Salluit.

5.  Aéroport de Gaspé – aides à la navigation

Selon un récent article du journal Le Pharillon de Gaspé, « l'entreprise NAV Canada, qui est chargée de contrôler la sécurité du trafic aérien au pays, est présentement à pied d'œuvre à l'aéroport des Îles‑de‑la‑Madeleine pour installer de nouveaux équipements améliorant les atterrissages lorsque la visibilité est réduite.

Grossièrement, la nouvelle technologie permet une approche par GPS facilitant le travail des pilotes en abaissant le plafond minimum nécessaire à l'atterrissage de 400 à 250 pieds.

En ce sens, la Chambre de commerce et de tourisme de Gaspé et la Chambre de commerce de la Baie‑des‑Chaleurs ont uni leur voix pour demander que ces équipements soient incorporés à leur aéroport. Les deux organisations rappellent que la quasi-totalité des vols vers les Îles‑de‑la‑Madeleine font d’abord escale à Gaspé ou Bonaventure, où les avions rencontrent les mêmes problématiques lorsque la visibilité est réduite.

L'installation de cette technologie de guidage latéral et vertical par GPS, baptisée LPV, nécessiterait des investissements entre 50 000$ et 75 000$ à l'aéroport de Gaspé seulement. Le tout défrayé par NAV Canada. Ni la programmation 2016 ni celle de 2017 ne prévoient cependant son implantation. »

6.  Trafic aux aéroports

Le magazine Air Transport World vient de publier, dans son numéro de juillet‑août 2016, la liste des 50 aéroports les plus achalandés au monde en 2015. Les cinq premiers sont :

1

Atlanta, USA

101,491,106

5,5 %

2

Beijing, Chine

89,938,000

4,4 %

3

Dubai, Émirats Arabes Unis

78,014,838

10,7 %

4

Chicago, USA

76,949,504

9,8 %

5

Tokyo, Japon

75,316,718

3,5 %

Au Canada, l’aéroport de Toronto est le seul à figurer dans la liste, au 33e rang, avec 41,036,647 passagers, en hausse de 6,4 % par rapport à 2014.

En ce qui a trait aux mouvements, Toronto arrive au 16e rang avec 443,958 mouvements en 2015, étant encore le seul aéroport canadien à figurer dans la liste des 50 premiers.

7.  Aéro Montréal – recyclage d’avions

Pendant que le projet de pôle québécois de démantèlement d’avions en fin de vie fait du surplace, la viabilité financière n’étant pas au rendez‑vous, Aéro Montréal met au défi les étudiants du Québec de trouver une solution.

La grappe aérospatiale du Québec a annoncé mardi dernier le lancement d’un concours s’adressant aux étudiants québécois provenant des facultés de génie et de commerce, qui« seront appelés à développer une solution durable et rentable permettant de récupérer 100 % des pièces d’un avion en fin de vie ici, au Québec ».

Cette compétition s’appuie sur une « étude de cas » réalisée en partenariat avec Aerospace Valley, le pôle français de l’aérospatiale. Les participants devront présenter un concept et un modèle d’affaires permettant de récupérer un avion en entier d’ici 2030. La solution doit être rentable, viable sur le plan environnemental et socialement acceptable.

Les finalistes défendront leur idée devant un jury composé de membres de l’industrie le 1er octobre prochain lors d’un événement organisé à l’École de technologie supérieure, dans le cadre de la Semaine internationale de l’aviation civile.



Flash nouvelles

| 12 juillet 2016 |

1.  NAV Canada

En juin dernier, NAV Canada a avisé les aéroports municipaux partout au Canada, soit ceux qui ne disposent pas de services aériens réguliers, de la mise en œuvre d’une nouvelle politique sur les niveaux de service concernant les services de gestion de l’information aéronautique.

En résumé, pour les aéroports qui ne sont pas admissibles à cette politique, c’est‑à‑dire ceux qui ne disposent pas de services aériens réguliers, l’administration aéroportuaire ou tout autre intervenant qui demande des nouvelles procédures aux instruments ou la tenue à jour de procédures existantes peut retenir les services d’un EDO (organisme externe de conception). Sinon, les procédures pourraient être retirées de l’inventaire des procédures aux instruments inclus dans le « Canada Air Pilot (CAP) » ou le CAP restreint, après juin 2017.

Le Conseil est préoccupé par la baisse de niveau de service et analyse présentement les impacts de cette nouvelle politique sur les petits aéroports au Québec. Lors de notre colloque annuel en septembre, le Conseil profitera de l’occasion pour en discuter avec NAV Canada et avec Transports Canada.

2.  Aéroports de Montréal (ADM)

Voici un communiqué de presse émis par ADM le 11 juillet dernier :

« Aéroports de Montréal a fait savoir aujourd’hui, dans le cadre du salon aéronautique de Farnborough, que le développement immobilier industriel poursuit de plus belle sur sa plateforme de Mirabel, aujourd’hui convertie en aéroport industriel et tout‑cargo.

D’une superficie de 400 000 mètres carrés, le site de l’ancien complexe d’aérogare de passagers, dont la démolition s’achève, suscite déjà de l’intérêt auprès des entreprises à la recherche de terrains de qualité, avec ou sans accès aux pistes.  Le site, qui aura été complètement remis en état dès l’été prochain, accueille même un premier projet  industriel. La construction d’une usine pour Pama Manufacturing, spécialisée dans la fabrication de fournitures médicales stériles et non stériles, est en effet bien engagée, et un second projet pourrait être annoncé prochainement lorsque toutes les ficelles auront été attachées.

D’autre part, la société Mirajet construit actuellement près de la tour de contrôle un aéroparc pour l’aviation générale et d’affaires. Au total, une vingtaine de hangars seront disponibles pour vente ou location. »

3.  Aérodrome de Terrebonne-Mascouche

Voici une information publiée par l’Association des Aviateurs et pilotes de brousse du Québec (APBQ):

« Le dossier de la relocalisation de l'aéroport de Mascouche avance graduellement et ce, en dépit des obstacles rencontrés. Nous en sommes maintenant rendu au point où nous attendons la décision du ministre des Transports du Canada pour pouvoir procéder aux travaux de déboisement et de construction de l'aérodrome Terrebonne‑Mascouche. Cette décision est attendue d'ici la fin juillet.

Nous en sommes aussi rendu au moment où il est important de pouvoir recevoir les intentions formelles des personnes ou entreprises qui seraient intéressées à faire partie du projet de relocalisation. »

 En savoir plus

4.  Aéroport d’Alma

La 2e édition du Festival Ciné Drones aura lieu à Alma les 11 et 12 novembre prochains, sous la présidence d’honneur de l’acteur français Christophe Lambert.

Lancé en 2015 par Bordeaux Technowest (France), le Festival International Cinédrones se consacre à la promotion de films intégrant des prises de vues aériennes réalisées par drones. Il vise à favoriser l’émergence d’une filière image innovante en proposant au public une sélection des meilleurs films internationaux qui valorise le savoir‑faire de l’industrie cinématographique et audiovisuelle qui emploie cette nouvelle technologie. Le Festival permet parallèlement de sensibiliser les utilisateurs à la législation en matière de drones.

En savoir plus 

5.  Conseil des Aéroports du Canada (CAC)

Le Conseil des aéroports du Canada (CAC) a annoncé le 6 juillet dernier « qu’il s’est adjoint une nouvelle directrice des Affaires publiques, Josée Curry, et a promu Wayne Harvey et Chris Phelan à des fonctions de vice‑président à l’intérieur de notre organisation dont le mandat est de représenter les intérêts des aéroports.

Josée Curry gère les communications et les relations avec les médias, en plus de coordonner et d’appuyer les relations avec le gouvernement. »

6.  Aéroport de Neuville

« L’aérodrome de Neuville est récemment devenu le premier au Québec, et le seul encore à ce jour, à offrir un système automatisé de ravitaillement de carburant en libre‑service qui réponde parfaitement aux exigences de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ).

Le nouveau système approuvé par la RBQ permet en effet aux aviateurs de faire eux‑mêmes le plein de leurs aéronefs, sans avoir recours à l’aide d’un préposé ou encore sans que le poste de ravitaillement ne fasse l’objet d’une télésurveillance constante.

D'importants travaux ont été effectués en vue de répondre aux normes applicables et recevoir ainsi l’approbation de la RBQ. Au total, c’est plus de 60 000 $ qui ont été investis pour la construction d’un nouveau taxiway, pour la relocalisation des réservoirs et des points de ravitaillement ainsi que pour la mise en place d’une surface de drainage adéquate équipée d'un séparateur d'hydrocarbures conçu pour éviter tout déversement accidentel de carburant dans l’environnement. »

7.  Association internationale du transport aérien (IATA)

L’IATA a publié récemment ses statistiques mondiales sur le trafic de passagers en mai, qui révèlent que la demande (mesurée en kilomètres‑passagers payants, ou RPK) a augmenté de 4,6 % par rapport à mai 2015, soit le même pourcentage qu’en avril. La capacité a augmenté de 5,5 %, ce qui a fait fléchir le coefficient d’occupation des sièges de 0,7 point de pourcentage, à 78,7 %. La demande intérieure a augmenté de 5,1 %, soit plus que la demande internationale qui n’a augmenté que de 4,3 %. 



Suivant >

Voir les archives