Nouvelles



Flash nouvelles

| 30 juin 2016 |

1.  Hâtez-vous de vous inscrire afin de bénéficier du coût très avantageux avant le 15 août ( formulaire d’inscription ). Pour les détails d’ici l’événement, visitez notre site  ( http://www.caquebec.ca/fr/evenements/colloque/ ) 

2.  Aéroport Jean-Lesage de Québec – réouverture de la piste

M. Gaëtan Gagné, président et chef de la direction d’Aéroport de Québec Inc., nous informe que : « Pour assurer la sécurité de tous ses passagers, l’Aéroport international Jean‑Lesage de Québec (YQB) se doit d’effectuer des travaux de réfection de ses pistes d’atterrissage. Les travaux de réfection de l’intersection se sont terminés dans la nuit de vendredi à samedi et la piste principale a été pleinement rouverte le samedi 18 juin 2016, soit un jour avant la date initialement prévue. Pendant les travaux, l’aéroport est demeuré fonctionnel et ouvert aux compagnies aériennes et aux passagers.

Les travaux de réfection de l’intersection représentaient un grand défi pour l’aéroport de Québec, puisque les deux pistes étaient touchées au même moment. Jusqu’au 3 juillet 2016, les travaux continuent sur la piste secondaire afin d’assurer la réfection complète. Ils se poursuivront l’an prochain sur la piste principale.»

3.  Aéroport de Matane – survie de l’aéroport

Le Magazine Aviation du 15 juin dernier nous informe que : « le 7 mai dernier, suite à une invitation des pilotes de Matane et des gens de la région, une quinzaine de pilotes privés et environ 200 visiteurs de partout au Québec se sont dirigés vers Matane. Un comité de sauvegarde a été formé, car pour eux, pas question d’abandonner l’aéroport. Il a pour but de nous sensibiliser, car en effet, des corrections urgentes s’imposent afin de réparer la piste de 1676 mètres (5500 pieds), dégradée au fil des ans. Cette dernière laisse voir plusieurs fissures et bosses apparentes, ce qui réclamerait un drainage des eaux. De plus, l’installation d’une clôture animalière est un point essentiel soulevé pour une protection sécuritaire bonifiée aux déplacements des aéronefs qui s’y posent. C’est sans parler des travaux de réfection du bâtiment d’accueil. Depuis 2012, l’avion-ambulance ne peut plus y atterrir. M. Eddy Métivier, surveillant de l’aéroport et membre du comité des usagés, mentionne qu’il faudrait un minimum de 500 000 $ en investissements pour réaliser cet objectif. »

4.  NAV Canada – conférence mondiale

NAV Canada a accueilli le sommet mondial de gestion de la circulation aérienne (ATM) et la 20e assemblée générale annuelle de la CANSO (Organisation des services de navigation aérienne civile) à Vancouver, du 20 au 22 juin dernier, avec pour thème « Relever le défi de l’ATM : diriger, intégrer, appliquer ».

5.  Sunwing – nouveau vol

Vacances Sunwing a annoncé l’inauguration d’un nouveau service direct de Montréal vers Cozumel, au Mexique. Ces vols seront effectués sur un Boeing 737‑800 géré par Sunwing Airlines. Ils seront offerts tous les vendredis entre le 16 décembre 2016 et le 17 mars 2017, inclusivement.

6.  Conseil des Aéroports du Canada (CAC)

Le CAC vient de publier son bulletin de nouvelles « La Voix des Aéroports » pour les mois de juin et juillet.

En savoir plus  

7.  Air Canada – nouveau vol

A compter du 17 décembre prochain, Air Canada offrira une nouvelle liaison sans escale, les samedis, entre Montréal et San Juan à Porto Rico. 



Flash nouvelles

| 28 juin 2016 |

1.  Hâtez-vous de vous inscrire afin de bénéficier du coût très avantageux avant le 15 août ( formulaire d’inscription ). Pour les détails d’ici l’événement, visitez notre site  ( http://www.caquebec.ca/fr/evenements/colloque/ ) 

2.  Air Canada – rapport sur le développement durable

Air Canada a publié le 23 juin dernier son cinquième rapport de développement durable, intitulé « Citoyens du monde », portant sur l'année 2015. La Société y rend compte en détail de sa performance en 2015 dans quatre domaines clés du développement durable : la sécurité, l'environnement, le bien‑être des employés et l'implication de l'entreprise dans les collectivités.

En savoir plus 

3.  Association internationale du transport aérien (IATA) et le Brexit

L’IATA a publié récemment une analyse préliminaire de l’impact financier et économique du Brexit sur l’industrie du transport aérien. Ce vote a évidemment créé une grande incertitude; on indique que 117 millions de passagers ont voyagé entre le Royaume‑Uni et les pays de l’Union européenne en 2015.

L’IATA indique que, selon son analyse préliminaire, le nombre de passagers aériens en Grande‑Bretagne pourrait baisser de 3 à 5 % d’ici 2020, ceci causé par une baisse de l’activité économique et une baisse du taux de change de la livre sterling; l’industrie du fret aérien sera aussi affectée, par une baisse des échanges internationaux à plus long terme.

D’autre part, une grande incertitude demeure aussi concernant la réglementation de l’aviation; la Grande‑Bretagne voudra‑t‑elle accéder au Marché européen unique de l’aviation (European Single Aviation Market) ou bien avoir la liberté politique d’établir sa propre réglementation?

En savoir plus 

4.  Calendrier en juillet

Voici les activités prévues en juillet : 
5 au 7 juillet | Congrès annuel et exposition
Association canadienne de l’aviation d’affaires (ACAA-CBAA), Calgary.



Flash nouvelles

| 23 juin 2016 |

 

Hâtez-vous de vous inscrire afin de bénéficier du coût très avantageux avant le 15 aoûtformulaire d’inscription ). Pour les détails d’ici l’événement, visitez notre site  ( http://www.caquebec.ca/fr/evenements/colloque/ ). 

2.  Aéroport de Kangirsuk - contrat

Le ministère des Transports du Québec a conclu récemment un contrat au montant de 1 083 410,00 $ avec la firme Construction Gely de  L’Ancienne‑Lorette, pour la fourniture et l’installation d’une clôture périphérique à l’aéroport de Kangirsuk au Nunavik.

 3.  Aéroports de Montréal (ADM) – nouveau restaurant

ADM informe sa clientèle qu’ « avec l’arrivée à l’aéroport international Montréal‑Pierre‑Elliott‑Trudeau du restaurant de fine cuisine chargé d’histoire L’Auberge Saint‑Gabriel, les voyageurs pourront dorénavant profiter pleinement des saveurs qui font la renommée de Montréal comme destination gastronomique internationale. Établie en 1688 dans le Vieux‑Montréal et première auberge en Amérique du Nord, L’Auberge Saint‑Gabriel est une véritable légende qui, depuis, compte parmi les endroits et les restaurants les plus en vogue dans une ville reconnue internationalement pour sa gastronomie et sa vie nocturne.

Lors d’une grande célébration d’ouverture, des représentants du restaurateur international HMS Host, d’Aéroports de Montréal et de L’Auberge Saint‑Gabriel ont souligné l’inauguration de la première présence dans un aéroport pour ce restaurant renommé pour sa cuisine québécoise. »

4.  Air Transat – résultats financiers

Transat A.T. inc. a dévoilé ses résultats financiers pour le premier semestre de son année fiscale le 9 juin dernier.

« Pour le premier semestre, la Société a enregistré des revenus de 1,6 milliard $, comparativement à 1,6 milliard $ en 2015, et une perte d'exploitation ajustée de 36,7 millions $, par rapport à 15,0 millions $ en 2015. Au cours du semestre, la Société a augmenté sa capacité sur le marché des destinations soleil de 4,5 %. Tous marchés confondus, pour le semestre, le nombre de voyageurs a augmenté de 5,9 %.

L'augmentation de la perte d'exploitation ajustée découle principalement de la dépréciation du dollar vis‑à‑vis du dollar américain qui, combinée à la baisse des coûts du carburant, a entraîné une augmentation des charges d'exploitation de 49,0 millions $ sur les forfaits sud, dont près de 60 % a été compensé par les hausses de prix de vente. Les craintes suscitées par le virus Zika, une menace de grève des pilotes d'Air Transat et un ralentissement de la demande dans l'Ouest canadien ont empêché une amélioration de la profitabilité. »

5.  Aéroport de Winnipeg - drone

Selon le journal La Presse, « les autorités enquêtent sur un incident lors duquel un avion de passagers et un drone ont failli entrer en collision dans les airs le 11 juin dernier près de l'aéroport international de Winnipeg. D'après la police, le drone était plus gros et volait plus haut que l'altitude à laquelle les avions sans pilote se déplacent habituellement.

L'avion, qui était semble-t-il un appareil turbopropulseur, se préparait à atterrir à l'aéroport international James Richardson lorsque l'incident s'est produit. À environ 900 mètres d'altitude, le pilote a rapporté avoir vu un drone, qui s'est rapproché à seulement 25 mètres de l'avion. L'appareil et ses passagers ont tout de même pu atterrir sans encombre.

Nav Canada, qui contrôle le trafic aérien civil au pays, a été en mesure de diriger les policiers vers les terrains du campus de l'Université du Manitoba, d'où le drone aurait pu provenir, mais les autorités n'ont rien trouvé, selon la police.

Le drone avait probablement une largeur d'un mètre, et il semble qu'il était guidé pour se rapprocher le plus près possible de l'avion. Selon les policiers, le drone était assez gros pour avoir été détecté par les radars. Ce qui inquiète particulièrement les autorités, est qu'un drone ordinaire ne vole pas normalement à une altitude de 900 mètres. »



Suivant >

Voir les archives